Enter your keyword

Bébé et pleurs de décharge, comment réagir ?

Bébé et pleurs de décharge, comment réagir ?

Bébé et pleurs de décharge, comment réagir ?

Comment reconnaître les pleurs de décharge ?

La façon dont votre bébé pleure peut vous alerter sur ses besoins et vous indiquer comment il se sent. Cet article vous aidera à comprendre ce que cela signifie lorsque votre bébé pleure et ce que vous pouvez faire pour l’aider si vous faites face à des pleurs de décharge.

Il est normal que les bébés pleurent. Parfois, votre bébé a juste besoin d’être pris dans vos bras et d’être écouté, simplement. Mais il est également possible qu’il y ait une raison spécifique à ces pleurs. Les causes courantes des pleurs comprennent :

  • La faim ;
  • Des douleurs gastriques ;
  • Un inconfort (une couche mouillée, des vêtements trop serrés, une sensation trop chaude ou trop froide) ;
  • Un nez bouché (cela peut rendre la respiration du bébé difficile) ;
  • Une maladie.

Quand votre bébé pleure pour l’une de ces raisons, il vous indique qu’il y a un problème et vous fait confiance pour le régler. Vous connaissez votre bébé mieux que quiconque. Pour déterminer exactement ce que votre bébé vous dit, vous devrez peut-être faire confiance à votre instinct au début. Voici comment réagir lorsque votre bébé pleure :

  • Proposez-lui un temps d’alimentation. Pour aider à prévenir les douleurs causées par les gaz, faites roter votre bébé régulièrement pendant la tétée. Gardez également sa tête plus haute que le reste de son corps pendant la tétée. La faim est la principale cause des pleurs des bébés, assurez-vous qu’en fin de tétée bébé ait toujours l’air parfaitement repu et que ses courbes de poids et de taille soient Ok.
  • Vérifiez la couche de votre bébé. Changez-la si nécessaire.
  • Enveloppez votre bébé confortablement dans une couverture. C’est ce qu’on appelle l’emmaillotage. Cela peut aider les bébés à se sentir en sécurité. (Voir plus loin dans l’article pour apprendre à emmailloter votre bébé). L’emmaillotage est courant dans le monde entier, mais est devenu controversé. Effectivement, l’emmaillotage peut donner trop chaud à votre bébé. Plus important encore, si la couverture se desserre ou si un bébé emmailloté se retourne, le bébé peut s’étouffer. Discutez de l’emmaillotage de votre bébé avec votre pédiatre.
  • Donnez à votre bébé un bain chaud. Ou, maintenez une serviette humide et chaude sur le ventre de votre bébé pendant un petit moment. Cela peut calmer certains bébés.
  • Si votre bébé a le nez bouché, utilisez une seringue à bulbe pour le dégager. (Votre pédiatre pourra vous montrer la démarche).
  • Recherchez des signes de maladie, comme de la fièvre ou de la diarrhée. Si votre bébé semble malade, appelez un professionnel de santé.
  • Bercez ou marchez avec votre bébé. Le mouvement est apaisant. Certains parents et bébés aiment utiliser des écharpes ou autres porte-bébés à cette fin.
  • Ne secouez jamais votre bébé. Les bébés qui sont secoués peuvent souffrir du syndrome du bébé secoué. Si vous ne parvenez pas à calmer votre bébé, vous pouvez le mettre dans un endroit sûr et faire une courte pause. Demandez également à un membre de votre famille ou à un ami de s’en occuper afin de prendre une pause.


Si votre bébé est propre, parfaitement rassasié, confortable et pas douloureux, vous avez probablement affaire à des pleurs de décharge !

pleurs-de-decharge-bebe-5-mois

 

Les pleurs de décharge : connaître la raison

Pour comprendre ce que sont les pleurs de décharge, il faut être familier des termes « mélatonine » et « cortisol ». Si le premier désigne l’hormone du sommeil, le deuxième désigne l’hormone de l’éveil… et du stress ! Une bonne régulation de ces deux hormones est indispensable pour aller sereinement vers le sommeil. Quand la sécrétion de cortisol est trop élevée, aller vers le sommeil devient difficile, et des pleurs de décharge peuvent survenir. En effet, les larmes peuvent alors constituer la seule manière pour votre bébé de se décharger du stress et accumulé durant la journée ! A savoir qu’il existe 2 manières pour l’être humain de décharger le trop plein de cortisol : la transpiration et les larmes. Vous l’avez compris, votre bébé, lui, va donc privilégier les larmes…

Voici les causes les plus courantes d’une production trop élevée de cortisol à l’heure d’aller dormir :

  • Du stress, généré par tous les événements et découvertes de la journée ;
  • Une fatigue excessive due à un manque de sommeil durant la journée et des temps d’éveil trop longs ;
  • Une surstimulation, qui génère fatigue et stress à la fois.


Voici ce que nous vous recommandons de faire pour apaiser votre bébé lorsqu’il recourt aux pleurs de décharge :

  • Mettez-vous dans un endroit calme, cosy et peu éclairé. Assurez une baisse des stimulations pour votre bébé.
  • Prenez votre bébé dans vos bras. Tentez de capter son attention avec vos yeux et votre voix très douce.
  • Exprimez-lui votre empathie. Faites-lui savoir qu’il est en sécurité, que ses émotions sont légitimes et que vous êtes là pour les recevoir.
  • Tenez votre bébé contre votre poitrine nue. Le contact peau à peau peut être réconfortant pour les bébés.
  • Pratiquez des respirations profondes et montrez le chemin à votre bébé pour retrouver son calme par lui-même.
  • Vous pouvez aussi sortir en balade ou lui proposer un bain.

Permettez-lui de décharger autant que nécessaire par votre présence bienveillante. Comme l’indique le terme « pleurs de décharge », ces larmes lui permettront de se défaire du trop-plein de cortisol qu’il a accumulé au cours de sa journée. Une fois l’harmonie rétablie dans son corps, il sera empli d’une sensation de calme et de plénitude qui lui permettra de d’aller vers l’apaisement et/ou le sommeil.  

Vous l’avez sans doute déjà expérimenté par vous-même, ce moment de calme extrême, après une bonne crise de larmes…

Attention : un bébé qui pleure de manière excessive la nuit et le jour a besoin d’être ausculté par un pédiatre !

LES PLEURS DE DÉCHARGE : QUOI METTRE EN PLACE AU QUOTIDIEN POUR LES RÉDUIRE ?

Comme nous l’avons vu précédemment, les pleurs de décharge sont dus au fait que votre enfant a besoin de se décharger du trop-plein de cortisol accumulé du fait d’une surstimulation de son cerveau.

Mais alors comment faire pour tendre à réduire ces pleurs ?

  • Proposez à votre enfant des activités calmes, en lien avec son âge, ses besoins et développement. 
  • Limitez au maximum les jouets à pile qui vont stimuler plusieurs sens en même temps et qui peuvent être hypnotisants. Privilégiez-leur plutôt des jouets en bois et des jouets qui mettent en action un ou 2 sens simultanément.
  • Limitez au minimum voire bannissez les écrans du quotidien de votre enfant.
  • A un jeune âge, évitez au maximum les sorties dans les magasins et les visites à la maison.
  • Veillez à respecter tant que faire se peut, les temps d’éveils adéquats pour son âge. En cas de temps d’éveil trop longs, son cerveau passe automatiquement en surstimulation car il est trop fatigué pour « tenir » et va donc surproduire du cortisol pour rester en éveil.
  • Offrez à votre enfant la possibilité de dormir suffisamment sur ses temps de sommeil de jour. Si les siestes sont trop courtes, proposez-lui de les rallonger et si cela reste insuffisant, proposez plus de siestes de manière temporaire (tout en respectant les temps d’éveil).

N’hésitez pas à consulter notre module 0/4 mois ou notre module sur les siestes si vous souhaitez en savoir davantage sur les bonnes pratiques afin d’améliorer le quotidien de votre bébé et éviter qu’il rentre en surstimulation.

QUAND APPELER LE PEDIATRE POUR VOTRE ENFANT?

Appelez le pédiatre si votre bébé a :

  • La diarrhée, des vomissements ou une mauvaise alimentation prolongée. S’il n’accepte pas certains aliments, vous pouvez également vous rapprocher d’une diététicienne nutritionniste pédiatrique.
  • De la fièvre (voir les différentes formes de fièvre ci-dessous).

Contactez systématiquement votre médecin si votre enfant de moins de 3 mois a de la fièvre.

 

reveil-7h-bebe-pleurs-de-decharge

 

La fièvre et les enfants

Utilisez un thermomètre numérique pour vérifier la température de votre enfant. N’utilisez pas de thermomètres à mercure qui sont généralement moins fiables, précis et rapides. Il existe différents types et utilisations de thermomètres numériques. Ils comprennent :

  • Rectal. De manière générale, la température rectale est la plus précise.
  • Front (temporal). Cela fonctionne pour les enfants de 3 mois et plus. Si un enfant de moins de 3 mois présente des signes de maladie, cela peut être utilisé pour un premier passage. Votre pédiatre confirmera avec une température rectale.
  • Oreille (tympanique). Les températures auriculaires sont précises après 6 mois, mais pas avant.
  • Aisselle (axillaire). C’est le moins fiable, mais peut être utilisé pour un premier passage pour vérifier un enfant de tout âge présentant des signes de maladie.
  • Bouche (oral). N’utilisez pas de thermomètre dans la bouche de votre enfant avant qu’il n’ait au moins 4 ans.

Quel que soit votre choix de thermomètre, nous vous invitons à lire précautionneusement la notice d’emploi en amont de l’utilisation. En effet, en fonction du type de thermomètre, vous aurez possiblement à ajouter quelques dixièmes de degrés afin de se rapprocher de la température la plus fiable, la température rectale.

Afin de connaître la température usuelle de votre enfant, vous pouvez, avec le thermomètre que vous avez choisi, prendre sa température à différent moment de la journée à titre de point de comparaison quand votre enfant est malade.

 

UTILISATION D’UN THERMOMÈTRE RECTAL

Utilisez le thermomètre rectal avec précaution. Suivez les instructions du fabricant du produit pour une utilisation correcte. Insérez-le doucement. Étiquetez-le et assurez-vous qu’il n’est pas utilisé dans la bouche. Il peut transmettre les germes des selles. Si vous n’êtes pas à l’aise avec un thermomètre rectal, demandez à votre pédiatre quel type utiliser à la place. Lorsque vous parlez à un professionnel de la santé, dites-lui quel type de thermomètre vous avez utilisé.

Vous trouverez ci-dessous des directives pour savoir si votre jeune enfant a de la fièvre. Le pédiatre de votre enfant peut vous donner des indications différentes pour votre bébé. Suivez les instructions qu’il vous donnera.

Chaque enfant étant différent et supportant plus ou moins bien la fièvre, nous vous recommandons d’être dans l’observation des comportements de votre enfant. Nous vous invitons donc à surveiller son état général et à consulter rapidement, et ce, peu importe la température, si votre enfant : 

  • s’alimente mois 
  • boit moins
  • dort beaucoup
  • semble apathique ou amorphe

 

Et surtout, contactez votre pédiatre, sans vous poser de question, dans les cas suivants :

  • Température répétée de 40 °C ou plus chez un enfant de tout âge ;
  • Fièvre de 38 °C ou plus chez un bébé de moins de 3 mois ;
  • Une fièvre qui dure plus de 24 heures chez un enfant de moins de 2 ans ;
  • Fièvre qui dure 3 jours chez un enfant de 2 ans ou plus.

 

Comment emmailloter votre bébé

Envelopper votre nouveau-né en toute sécurité dans une couverture légère (lange) peut aider votre bébé à se sentir au chaud et en sécurité. Mais l’emmaillotage peut comporter certains risques et doit être réalisé en toute sécurité. N’emmaillotez pas les bébés de plus de 3 mois, car ils sont assez grands pour faire évoluer leurs stratégies de sommeil afin de s’endormir. Ils deviennent également plus moteur à cet âge : ils commencent à essayer de se rouler sur le côté ou sur le ventre, ce qui peu devenir dangereux. Voici une méthode d’emmaillotage :

  • Pliez une couverture carrée en diagonale pour former un triangle. Tournez le triangle pour que la base plate soit en haut et la pointe en bas.
  • Couchez le bébé sur la couverture avec la tête sur la base droite du triangle et les pieds vers la pointe.
  • Tirez un côté du triangle sur tout le torse du bébé et placez-le sous le corps du bébé. Un bébé est plus à l’aise avec les bras repliés sur la poitrine. Il est préférable de laisser un bras libre pour que le bébé puisse sucer ses doigts et apprendre à se calmer, éventuellement sans avoir besoin d’être emmailloté.
  • Amenez le bas de la couverture sans serrer sur les pieds du bébé et jusqu’au cou. Il est très important de garder les pieds et les jambes du bébé libres de bouger. Les jambes de votre bébé doivent pouvoir se plier vers le haut et vers l’extérieur au niveau des hanches. Ne placez pas les jambes de votre bébé de manière à ce qu’elles soient maintenues ensemble et droites. Cela augmente le risque que les articulations de la hanche ne se développent pas correctement. Cela peut causer un problème appelé dysplasie et luxation de la hanche. Si votre bébé souffre de dysplasie de la hanche, ne l’emmaillotez pas.
  • Enroulez l’autre côté du triangle sur la poitrine du bébé.
  • Une fois votre bébé emmailloté, vérifiez souvent les éléments suivants :
    • La couverture reste sécurisée. Une couverture lâche peut couvrir le visage du bébé et provoquer une suffocation. Mais les couvertures serrées peuvent empêcher les bébés de respirer, alors, assurez-vous de pouvoir facilement insérer 3 doigts entre la couverture et la poitrine du bébé.
    • Le bébé est allongé sur le dos. Les bébés couchés sur le côté ou sur le ventre (ou les bébés qui roulent sur le côté ou sur le ventre) ont un risque plus élevé de MIN.
    • Le bébé n’a pas trop chaud. Cela peut augmenter le risque de MIN. Essayez d’utiliser des couvertures ou des draps légers pour emmailloter.

 

comment emmailloter bébé ?

LES PLEURS DE DÉCHARGE : A QUEL AGE MON BEBE VA-T-IL ARRÊTER D’EN FAIRE ?

Les pleurs de décharge touchent surtout les très jeunes enfants (0/6 mois) car la moindre interaction ou sortie va engendrer chez lui une forme de surstimulation et donc une sécrétion de cortisol. Plus l’enfant grandit, plus son cerveau sera à même de gérer tout cela et moins cela sera impactant pour lui. Ceci étant-dit, il est important de garder en tête que certains enfants, même plus âgés, vont avoir besoin de décharger le trop-plein de la journée en pleurant quelques minutes, avant de s’endormir par exemple. Certains enfants vont même intégrer ces pleurs de décharge dans leur stratégie de sommeil d’endormissement. Il est essentiel de respecter cela et de l’accompagner avec le plus de bienveillance possible.

 

sommeil-bebe-5-mois

Si vous souhaitez être accompagné dans ces périodes compliquées, Fée Dodo propose des accompagnements sommeil bébé adaptés à chacune de vos situations. Vous pouvez également prendre un rendez-vous téléphonique gratuit pour échanger avec une consultante sommeil bébé afin de mieux comprendre votre situation et voir ce qu’il est possible de faire.

Contenu validé par nos professionnelles de santé : ⁠Dre Émilie ROUFFLE, docteure en pharmacie et consultante Fée Dodo