Enter your keyword

Pourquoi le confinement est-il une chance pour le sommeil de votre enfant ?

Pourquoi le confinement est-il une chance pour le sommeil de votre enfant ?

Pourquoi le confinement est-il une chance pour le sommeil de votre enfant ?

Nous vivons actuellement une situation exceptionnelle qui n’est facile pour personne.
Néanmoins, il est nécessaire de trouver du positif là où nous le pouvons, afin de vivre cette période de confinement aussi bien que possible, voire même d’y trouver certains avantages.
Voici un résumé des bienfaits de cette situation sur le sommeil des bébés et des enfants, ainsi que des pistes pour l’améliorer.

1. Une vie au ralenti

Grâce au confinement, le ralentissement du tumulte de nos vies habituelles permet au cerveau de vos bébés et de vos enfants d’avoir beaucoup moins de stimuli à gérer dans une journée. Bruits, lumières, agitations autour d’eux, transmission du stress des parents, c’est tout le quotidien qui est mis sur pause, qui est réinventé.

Cette situation est alors une grande bouffée d’oxygène pour leur système nerveux.
Mieux que des vacances, c’est un vrai STOP du quotidien : moins de voitures, arrêt du bruit ambiant pour ceux qui habitent en ville, moins d’allées-venues extérieures au foyer, moins d’interactions sociales à appréhender, moins de plannings à respecter, moins d’exigences demandées, moins de stress, de performances, etc…
La vie de chacun ralentit, nous pouvons entendre à nouveau les oiseaux, le vent, la pluie, réaliser le temps qui passe, dans le jeu ou l’ennui, le jour, la nuit. Notre cerveau, et celui très sensible et malléable de nos enfants, goûte ce répit bienvenu et se prépare plus sereinement aux temps de repos qui lui sont nécessaires. Nous sommes moins sollicités, plus sécurisés, il est donc plus facile de se recentrer sur son monde intérieur afin de plonger au pays des rêves le moment venu.

Assurément, le sommeil de tous s’en ressentira positivement.

Mon conseil de pro : veillez à ce que cette pause ne soit pas étouffée par les écrans ou les jeux électroniques lumineux et bruyants au sein du foyer, vous pourrez alors être certain que ce confinement aura un effet bénéfique sur le sommeil de vos enfants et leurs endormissements.

Le truc en + : Internet regorge d’idées de jeux et activités permettant de favoriser la dépense physique de vos enfants en intérieur. Soyez créatifs et dynamiques, inventez des parcours entre les meubles, transformez-vous en coach sportif ! La dépense physique, à bonne distance des siestes et du coucher du soir, est essentielle pour un sommeil de qualité.

2. Un réservoir affectif bien rempli

Nous savons aujourd’hui à quel point le sommeil et les problématiques de sommeil sont liés à l’état émotionnel des bébés et des enfants, et le rôle primordial du réservoir affectif et de la disponibilité des parents à leur enfant.

Ce confinement, vous impose, de fait, une présence quotidienne auprès de vos enfants, sur une durée plus importante que d’habitude.
Profitez-en ! Remplissez leur réservoir affectif (et le vôtre au passage !) : Câlins, jeux, rires, lectures, moments de partages en famille, apprentissages communs, attention de votre part à qui ils sont, chacun de ces temps que vous prendrez, en étant REELLEMENT présent pour votre enfant, en échangeant, en communiquant, est un peu plus de carburant dans leur réservoir affectif.

Il serait dommage de s’en priver, surtout lorsque vous savez que plus vous donnez de cette manière et de façon qualitative, plus il sera serein pour votre bébé et votre enfant de rejoindre Morphée et de s’abandonner, repus d’amour, au sommeil.
Un enfant dont le réservoir affectif est plein, est un enfant sécurisé, apte à apprendre plus facilement, à dormir plus sereinement et à franchir le monde de l’éveil et le monde du sommeil en toute autonomie.
C’est ce réservoir, rempli de votre attention et de vos partages, qui donne à l’enfant tout ce qu’il lui faut pour ses acquisitions autonomes.

Mon conseil de pro : J’invite toutes les mamans à profiter de la présence plus importante du papa, pour que lui aussi remplisse de manière intensive le réservoir affectif de vos enfants et de vos bébés et puisse les accompagner en toute sécurité vers le pays des fées.

Le truc en + : Utilisez les respirations profondes pratiquées en yoga et en méditation à chaque fois que l’énervement de votre enfant viendra ternir son sommeil et son endormissement. Son énergie se calquera automatiquement sur la vôtre, et lui permettra de s’apaiser plus facilement… Et vous aussi ! N’hésitez pas à proposer de vrais temps de méditation aux plus grands.

3. Des rythmes biologiques respectés

Soyons clairs, notre société moderne occidentale est en total décalage avec les besoins de sommeil des bébés et des enfants.
Il est très difficile pour beaucoup de parents de respecter les impératifs de sommeil de leurs touts petits lorsqu’ils rentrent très tard du travail, ou commencent tous deux très tôt.

De même, pour de nombreuses mères, les horaires de siestes et leur durée sont bien souvent anarchiques, le bébé devant faire sa sieste en poussette, pendant que l’on va faire les courses ou que l’on ramène le grand de l’école. De trop nombreux bébés n’ont même pas la possibilité de faire des cycles complets et se réveillent automatiquement au bout de 30 min.
Les dettes de sommeil de nos enfants se creusent de plus en plus, et se banalisent dans un monde où tout va très vite et où même les rythmes et besoins en sommeil des adultes ne sont pas respectés.

Comment alors proposer suffisamment de sommeil à nos enfants ?
Quelques chiffres pour vous repérer : un nouveau-né a besoin de 16h à 20h de sommeil par 24h, un bébé de 6 mois : environ 15 à 18h par 24 heures et un enfant de 2 ans : entre 14h et 16h par 24h.
Le confinement met un temps d’arrêt contraint à ces vies à 100 à l’heure. Ne serait-ce pas le moment opportun pour offrir à votre enfant la possibilité de dormir plus ?

Mon conseil de pro : L’heure parfaite pour coucher un bébé et un enfant de moins de 10 ans est aux alentours de 19h30. Rappelez-vous que : en + de ses 12h de sommeil de nuit, votre enfant a également besoin de beaucoup de sommeil de jour ! Rythmez son quotidien autour des siestes et d’un coucher tôt et profitez du confinement pour permettre à votre enfant de bénéficier de son quota de sommeil nécessaire à son bien-être.
Un enfant suffisamment reposé est un enfant plus calme et plus facilement concentré.

Le truc en + : Votre bébé et votre enfant vit vos émotions, comme si c’était les siennes, sans filtre, sans analyse, il est branché directement sur votre cerveau émotionnel.
Soyez alors toujours conscient que votre état émotionnel influence la qualité du sommeil de votre enfant, tout autant qu’une dette de sommeil ou qu’un dérèglement de son horloge interne. Il est normal, en tant qu’adulte, d’être stressé par cette situation hors du commun. Il est par contre fondamental de mettre en mot les émotions qui vous traversent et de les verbaliser à votre enfant, afin de lui garantir que vous êtes toujours présent pour lui, qu’il est en sécurité et qu’il peut sereinement continuer sa vie innocente d’enfant et de bébé. Dites-lui que vous vous faites accompagner par des adultes et qu’il peut continuer à être joyeux, tranquille et à bien dormir.
Ne sous-estimez pas son âge, même un bébé de 2 mois entendra l’essentiel émotionnel et pourra s’apaiser.

Si malgré ces conseils, vous rencontrez des difficultés avec le sommeil de votre enfant, n’hésitez pas à consulter un professionnel. Je suis disponible pour des consultations et vous fait bénéficier de 15 minutes de conseils gratuits en réservant sur www.feedodo.fr.

Le confinement est l’occasion rêvée de prendre le temps d’offrir à votre famille, un meilleur sommeil et un quotidien plus serein.

No Comments

Post a Comment

Your email address will not be published.