Enter your keyword

Deux enfants dans une seule chambre ?

Deux enfants dans une seule chambre ?

Deux enfants dans une seule chambre ?

Par choix ou par la force des choses, peut-être deux de vos enfants dorment-ils dans la même chambre.
Dans certains cas, tout se passe à merveille et le fait d’être ensemble leur permet même de passer des nuits plus sereines.
Mais lorsque le sommeil de l’un des deux enfants est difficile et perturbe les nuits de l’autre, le partage de chambre peut se transformer en challenge…

Résoudre les troubles

La chambre partagée ne peut être une réussite que si les deux enfants ont un sommeil serein. Parfois, il sera donc nécessaire de passer par une véritable phase de changement visant à résoudre les troubles mis en place avant d’autoriser à nouveau vos petits à dormir ensemble.

Un isolement temporaire

Lors de cette phase de changement, ou au moins le premier soir, je vous encourage à confier l’enfant pour qui tout va bien à de la famille ou des amis.
Si ce n’est pas possible ou que vous n’en avez pas envie, prévenez l’autre petit de ce qui va se dérouler, et ce même si c’est un nourrisson : verbaliser est important. Installez-le dans une autre chambre, ou dans la vôtre (et allez dormir dans le salon durant quelques jours).

Accompagner le changement

Dans ma conférence module 1, j’explique en détail comment accompagner les émotions de votre enfant en fonction de son âge lors d’une phase de changement.
Si votre enfant a entre 18 mois et 5 ans, le tout nouveau module 7 vous sera également très utile pour résoudre les problématiques typiques de cette tranche d’âge en lien avec le sommeil !

Quand tout va bien

Une fois que la situation est apaisée, je vous propose de demander à vos enfants s’ils sont d’accord pour partager leur chambre.
Je vous invite à toujours coucher le plus grand après le plus petit : cela permet de responsabiliser l’aîné et de lui proposer du temps de qualité dédié.

Et après ?

Laissez-vous un mois pour observer comment se passe le partage de chambre : un temps d’adaptation est parfois indispensable !
Mais il n’est malheureusement pas possible de forcer des enfants à bien dormir dans une chambre commune.
Au bout de ces 4 semaines, si la situation reste difficile, je vous encourage à comprendre que vos enfants ont encore besoin de dormir séparément quelques temps pour avoir un sommeil serein… et à prendre vos dispositions en conséquence, en fonction de vos possibilités (vous installer dans le salon plus longtemps, construire une cloison, changer de logement) !

sommeil bébé

L’aménagement d’une chambre commune

Il peut être intéressant que chacun des enfants ait son espace personnel, avec idéalement un paravent, un rideau ou des meubles pour éviter qu’ils se voient : cela les aidera à couper la communication, et donc à couper de l’éveil.
Dans certains cas où le partage de chambre est compliqué, cet aménagement peut vraiment contribuer à apaiser la situation.

Et avec un petit bébé ?

Si vous souhaitez installer votre bébé qui se réveille encore deux fois pour manger la nuit dans la même chambre que votre aîné, je vous invite à demander au plus grand s’il est d’accord.
En principe, à partir de 2 ans et demi ou 3 ans, cela ne provoquera pas nécessairement de réveil chez lui. Au cas où la situation se présenterait, je vous encourage à valider en amont avec l’aîné qu’il se rendorme sans interaction avec vous.