Enter your keyword

L’allaitement au sein

L’allaitement au sein

L’allaitement au sein

Ceci est un article bonus en lien avec un QRcode du livre de Caroline Ferriol « Le Grand Guide du Sommeil de mon Bébé »

Peut-on compter sur son instinct maternel pour savoir exactement comment allaiter ?

Pas vraiment. La grossesse, l’accouchement, l’allaitement… Autant de phénomènes intrinsèquement naturels qui évoluent et se mettent en place spontanément : a priori, il n’existe pas de mode d’emploi sur la production de lait maternel ! Cela dit, il est possible de veiller au bon déroulement de chacune de ces étapes de la maternité.

En ce qui concerne l’allaitement, nous savons que la prise du sein influence directement la production de lait : un bébé qui prend bien le sein stimulera la production de lait, et inversement. Alors, si vous avez fait le choix d’allaiter, voici développés dans cet article les deux facteurs principaux à prendre en compte pour assurer un allaitement confortable et durable : la position du bébé au sein et la position du sein dans la bouche du bébé.

Comment savoir si mon bébé prend mal le sein ?

Plusieurs observations peuvent vous mettre sur la piste d’une mauvaise prise de sein : le bébé ne tète que le mamelon ; la bouche du bébé n’est pas suffisamment ouverte ; sa lèvre inférieure est pincée ; ses joues se creusent lorsqu’il tète ; la succion est très rapide et sans pause ; le bébé pince le mamelon lorsqu’il tète et celui-ci s’en retrouve blessé ou douloureux. Tous ces éléments ont pour effet de limiter fortement l’apport en lait, et par conséquent, sur le plus long terme, sa production. Si votre bébé ne prend pas bien le sein, placez un doigt propre dans le coin de sa bouche afin de retirer votre sein doucement, et recommencez.

Un allaitement ne doit jamais être douloureux. Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous faire accompagner.

Notez qu’un REF (réflexe d’éjection fort) peut aussi être à l’origine d’une prise de sein difficile pour le bébé qui se trouve gêné, s’agace et réduit la durée des tétées. Des tétées trop courtes et/ou inefficaces peuvent à leur tour avoir pour conséquence des troubles digestifs et provoquer des pleurs importants chez le bébé, laissant la maman désemparée et dubitative quant à la qualité de son lait. N’hésitez pas à consulter votre conseillèr.e en allaitement à ce sujet. Certaines positions d’allaitement peuvent également aider le bébé durant la tétée (comme la « biological nurturing », « le ballon de rugby » ou encore la position « allongée »).

En cas de tétée difficile, il peut également être nécessaire de faire vérifier les freins buccaux de son bébé. On retrouve parmi les signaux d’alerte :

  • la présence de cloques, aussi bien sur les lèvres du bébé que sur le sein de la maman ;
  • du lait qui coule aux commissures des lèvres du bébé ;
  • un bébé qui s’endort systématiquement au sein, qui s’épuise à téter très longtemps ou à l’inverse qui arrête de téter très rapidement.

Des freins restrictifs buccaux ne sont pas forcément à écarter si la prise de poids est bonne. Vous pouvez les faire vérifier auprès d’un.e consultant.e en lactation, sage-femme, ORL, orthophoniste ou dentiste formé.e. et vous rendre sur le site de Chirobliss pour y trouver un annuaire de professionnel.les formé.es.

allaitement-bébé-conseils

Comment aider son bébé à bien prendre le sein ?

Vous tenez votre bébé contre vous et constatez que ses lèvres font un mouvement de succion, qu’il tète son poing, qu’il dit non de la tête ? C’est l’heure de la tétée ! Mais comment allaiter de manière optimale pour son bébé et confortable pour soi ? La première chose à laquelle veiller, c’est la position du bébé : son cou doit rester bien droit et son oreille, son épaule et sa hanche doivent être alignées. Bébé est bien positionné ? Super !

Mais cela ne fait pas tout : il s’agit maintenant de s’assurer que la prise de sein soit bonne. Pour ce faire, plutôt que de proposer le sein en plaçant le mamelon au centre de la bouche du bébé, ce qui peut engendrer une récolte de lait peu fructueuse, mettez-le-lui plutôt sous le nez. Non pas pour le narguer, mais pour qu’il ouvre bien grand la bouche et que vous puissiez l’amener à votre sein dans la bonne direction, à savoir le mamelon pointé vers le palais. Cette position du sein dans la bouche du bébé lui permet de libérer le lait se trouvant derrière l’aréole grâce à l’effet ventouse de la succion exercée sur le sein, chose impossible lorsque seul le mamelon est pris en bouche.

Il semble également important de préciser qu’une bonne prise de sein est aussi essentielle pour le bébé qu’une alimentation équilibrée l’est pour la mère allaitante : une maman dénutrie favorisera la production de lait et continuera d’en produire, au détriment parfois de sa propre santé.

Il est donc important de veiller à son bon équilibre alimentaire lorsqu’on allaite, en commençant par suivre les recommandations nutritionnelles de son médecin, son.sa diététicien.ne nutritionniste, son.sa sage-femme ou conseillèr.e en allaitement. Voici déjà quelques recommandations :

  • manger 3 repas équilibrés ;
  • manger des collations entre les repas, saines, nourrissantes et équilibrées comme des fruits frais, des fruits secs, du fromage, du pain complet, un yaourt ;
  • boire beaucoup pour rester bien hydratée et également réduire la fatigue.

Comment reconnaître que son bébé prend bien le sein ?

Si votre bébé prend bien le sein, vous observerez qu’il a la bouche grande ouverte, que son menton touche votre poitrine, que son nez est en contact avec l’air libre, que le mouvement de sa mâchoire suit le rythme de la succion et qu’une plus grande partie de votre aréole est visible au-dessus de la bouche de votre bébé qu’en dessous. Vous le constaterez également grâce au bruit des déglutitions et l’amplitude des mouvements de succion. Avec le temps et la pratique, vous reconnaîtrez facilement les signes que votre bébé prend bien le sein.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour un allaitement réussi, confortable et durable !

Sources et commentaires

S’abonner à la newsletter de Fée Dodo